Actualités & Publications

L'actualité du cabinet à suivre sur Facebook :
  • Facebook Social Icône
Le procès "Médiator" : 

Le procès "Médiator" s’est ouvert devant le Tribunal de Grande Instance de Paris.

De nombreuses victimes de tromperies sur les qualités du médicament se sont constituées parties civiles, et peuvent encore le faire jusqu'aux réquisitions du Ministère Public.

Le Médiator est à l'origine de pathologies cardiovasculaires, d'hyper tension pulmonaire artérielle et de décès.  

Le procès du Médiator est exceptionnel tant par son ampleur, que par la durée des audiences prévues jusqu'en avril 2020, le nombre des prévenus et des avocats. Il met également en cause la responsabilité de l'Agence du Médicament qui a failli dans sa mission de surveillance des effets secondaires des produits de santé.

Me Stella Bisseuil est présente à ce procès et représente des personnes qui ont consommé du Médiator et se sont constituées parties civiles.

Son Cabinet se tient à votre disposition pour toute question relative à ce contentieux.

https://www.youtube.com/watch?v=FXrZ8paL6Vc

https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/info/mediator--des-victimes-reclament-justice-73866260.html

Droit des passagers aériens : 

Saisi de la plainte de passagers d'Air France qui s'étaient vus privés de leur billet retour après avoir raté leur avion à l'aller, le tribunal d'Instance de Toulouse saisi par le Cabinet de Stella Bisseuil, a condamné Air France pour cette pratique illégale et contraire aux conditions générales de transport de la Compagnie. Cette jurisprudence pourra bénéficier aux passagers qui se trouvent dans une situation identique.

Jugement anonymisé n°1

Jugement anonymisé n°2

https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/haute-garonne/toulouse/affaire-billets-air-france-annules-tribunal-instance-toulouse-se-declare-incompetent-1669307.html

https://www.bfmtv.com/economie/air-france-condamne-pour-avoir-annule-le-billet-retour-d-un-passager-1718908.html

L'affaire AZF : 

Le 21 septembre 2001, l’usine AZF explosait à Toulouse​, faisant 31 morts, des milliers de blessés et d’énormes dégâts.

Dix-huit ans après, la Cour de cassation vient de clore le volet judiciaire de cette catastrophe.

https://www.youtube.com/watch?v=hZcQLEjRUVw

https://www.lemonde.fr/societe/article/2011/11/03/stella-bisseuil-l-avocate-electron-libre-du-proces_1598261_3224.html

LES VICTIMES DU LEVOTHYROX NOUVELLE FORMULE ENFIN RECONNUES

Le Levothyrox est un médicament prescrit sous ordonnance dans des cas d’Hyperthyroïdie et commercialisé par le laboratoire pharmaceutique Merck.
En mars 2017, le laboratoire modifie la formule du Levothyrox afin de garantir une meilleure stabilité du produit tout au long de sa durée de conservation. Problème ? Même si son principe actif reste le même, cette nouvelle formule contient un nouvel excipient : le mannitol qui remplace le lactose présent dans l’ancienne formule, et de l’acide citrique qui a été ajouté à cet excipient.
Dès la mise sur le marché de cette nouvelle formule du médicament, des milliers de patients ressentent d’importants effets secondaires : maux de têtes persistants, insomnies, vertiges, fatigue, crampes, etc… Des signalements sont adressés à l’Agence du médicament, et des plaintes sont déposées par certains patients.
Le 25 juin 2020, la Cour d’Appel de Lyon a considéré que le Laboratoire Merck avait commis une faute à n’avoir pas informé les patients du changement de formule du médicament, car ce changement, même s’agissant du seul excipient, avait déjà entraîné dans le passé d’importantes perturbations notamment lorsque les patients avaient été incités à prendre le générique produit par un autre Laboratoire.
Ainsi, la somme de 1 000€ est prévue par la Cour d’Appel pour indemniser les victimes du défaut d’information.
Pour les victimes du Levothyrox, nouvelle formule, c’est une première victoire.
Le préjudice d’information est reconnu, et elles peuvent réclamer au Laboratoire, dans les mêmes conditions que les patients qui l’ont déjà obtenue, la somme de 1 000 € d’indemnisation.

De plus, le Cabinet d’avocat Stella Bisseuil propose d’ajouter à cette demande l’indemnisation du dommage corporel, pour toutes les victimes qui ont subi des effets secondaires importants et qui ont souffert de cette situation particulièrement entre mars 2017 et octobre 2017, période pendant laquelle il n’y avait pas d’alternative thérapeutique.
ATTENTION ! Il faut agir rapidement car des délais de prescription peuvent être opposés par le Laboratoire. Il faut saisir d’urgence le Tribunal pour interrompre la prescription et garantir l’indemnisation des préjudices.

Victimes du défaut d’information sur la nouvelle formule du Lévothyrox ?
Victimes d'effets secondaires indésirables liés à l'utilisation du Levothyrox ?
Contactez le Cabinet Stella Bisseuil pour prendre rdv et nous rejoindre dans cette nouvelle action collective judiciaire !

Cabinet Bisseuil

51 avenue Honoré Serres

31000 Toulouse, France.

Téléphone : 05 61 21 08 88 
Fax : 05 61 21 67 89

Mail : stella.bisseuil@gmail.com

Suivez toutes nos actions en vous abonnant à nos pages Facebook