L’hyménoplastie, le Droit et l’Éthique

L’hyménoplastie est une opération chirurgicale consistant à recoudre l'hymen défloré afin de retrouver un aspect semblable à celui de la virginité.

 

Cette intervention est demandée par des femmes issues de milieux traditionalistes qui réprouvent les rapports sexuels hors du cadre strict du mariage. Ayant perdu leur virginité avant de rencontrer leur futur mari, elles veulent sauver les apparences avant la cérémonie du mariage, en demandant une chirurgie reconstructrice de l’hymen. Cette intervention leur permet de sauver leur "honneur" en obéissant à la tradition selon laquelle les draps nuptiaux doivent être tachés de sang après la nuit de noce, attestant de la rupture de l’hymen et donc de la perte de leur virginité jusque-là préservée.

 

Cette pratique peut choquer dans notre société moderne où la récente conquête de la liberté sexuelle a fait reléguer le souci de la virginité au mariage au rang des vieux souvenirs, et où la sexualité est une affaire privée qui relève de l’intimité du couple.

 

Pourtant, l’hyménoplastie connaît un développement important depuis ces dernières années, et il n’est pas un Service de chirurgie gynécologique ou plastique qui ne soit confronté à l’accroissement de la demande.

 

L’hyménoplastie est à l’évidence au cœur d’un premier paradoxe : au sein de nos sociétés où la liberté sexuelle semble battre son plein, il est des groupes de population qui continuent à fonctionner selon leurs codes culturels, et pour lesquels, même dans les cas où les jeunes femmes ont pu avoir accès à une certaine liberté individuelle, la virginité continue à être une valeur fortement investie et les mariages se font encore de manière traditionnelle.

Télécharger
Téléchargement du document complet
hyménoplastie.pdf
Document Adobe Acrobat 216.2 KB